Comment Black Panther a popularisé l’afrofuturisme

Plus gros succès des studios Marvel derrière les Avengers, Black Panther est à l’origine un pionnier de la science-fiction noire et de l'esthétique futuriste des nerds afro-américains.

Presque un an après sa sortie au ciné, difficile d’imaginer Black Panther comme un délire de geeks ignoré du grand public. Au box-office mondial, l’adaptation de Ryan Coogler a explosé les compteurs avec plus d’1,3 milliard de dollars de recette, devenant ainsi le plus gros succès du Marvel Cinematic Universe derrière les trois films Avengers. Alors que le phénomène arrive en première exclusivité sur CANAL+ et myCANAL, accompagné du docu inédit Black Panther Power, profitons-en pour revenir aux origines geeks de la Panthère noire.

Créé en 1966 par deux génies du monde des comics, Jack Kirby et feu Stan Lee, le perso de Black Panther aka T'Challa apparaît pour la toute première fois dans Fantastic Four #52. Pas franchement une superstar : à ses débuts, il se contente en gros d’un second rôle derrière Captain America. 

Un pionnier de la SF afrofuturiste

A l’époque, la BD – qui débarque en plein mouvement des droits civiques, juste avant d’ailleurs le lancement du parti révolutionnaire des Black Panthers – imagine un univers hors-norme. S’il est à l’origine de l’un des premiers superhéros noirs avant Falcon, Luke Cage et Blade, le comics place surtout l’aventure loin du discours véhiculé par l’histoire coloniale, au cœur du Wakanda : un royaume africain fictif, autosuffisant, attaché à ses traditions mais technologiquement surdéveloppé comparé au reste du monde. Tout ceci étant expliqué par la chute d’une énorme météorite pleine de vibranium, une substance alien mutagène.

La Panthère noire est en fait l’une des origines de l’afrofuturisme : un terme inventé en 1994 par l’auteur Mark Dery pour désigner tout un tas d’oeuvres mixant science-fiction, fantastique, mysticisme, militantisme noir et folklore africain. 

Du Black Panther Party à Black Lives Matter

Aujourd’hui, si l’époque a certes bien changé, le contexte politique de Black Lives Matter aux Etats-Unis rappelle forcément par certains aspects celui des années 60. Une prise de conscience militante massive qu’ont très intelligemment exploité Marvel et Disney dans la promo du film, en jouant sur l’importance de la représentation et des role models auprès du public noir.

Black Panther 2 est d’ailleurs déjà dans les tuyaux pour 2021, toujours réalisé par Ryan Coogler, avec un tournage qui devrait débuter fin 2019 ou début 2020.

Retrouvez le film Black Panther ce soir à partir de 20h50 sur CANAL+ et myCANAL, suivi du documentaire inédit Black Panther Power à 23h15. 

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous