Ce qu'il faut savoir sur le nouveau mode Battle Royale de CS : GO

Le FPS de Valve veut bousculer les mastodontes du genre avec sa Danger Zone. Voici comment.

PlayerUnknown's Battlegrounds, Fortnite, Battlerite Royale… À moins de vivre sur une île déserte depuis 2017, impossible d’avoir échappé à la déferlante du Battle Royale. Et le dernier en date nous vient d’un géant du FPS, puisque Valve a lancé sa propre adaptation du genre, nommée Danger Zone.

Voici ce qu’il faut savoir sur ce nouveau venu avant de tenter le top 1 pendant la pause-déjeuner, ou juste pour ne pas être largué à la machine à café.

Une formule classique…

Valve ne réinvente pas le Battle Royale. L’objectif est d’être le dernier survivant parmi seize joueurs (18 si vous jouez en coop à deux ou trois). Vous choisissez votre point d’apparition sur la carte et devez trouver et acheter de l’équipement et des armes pour survivre.

Il faut aussi faire attention à la Danger Zone qui envahit progressivement la map, et surveiller sa tablette pour connaître la position des ennemis. Petite spécificité : on peut réaliser quelques missions bonus pour gagner davantage de ressources.

… Et très fidèle à CS : GO

Si vous connaissez déjà le FPS de Valve, le dépaysement sera limité. On retrouve aléatoirement les armes à feu habituelles de CS : GO, dont les dégâts et le « comportement » réalistes sont identiques. En termes de gameplay, on est beaucoup plus proche de PUBG que de Fortnite.

Par contre, les munitions sont très rares, donc évitez de bourriner. Au rayon des nouveautés, il y aussi quelques armes blanches, une barre de 120 points de vie (au lieu de 100) et la possibilité de se soigner.

Des parties rapides mais moyennement rythmées

La particularité de ce Battle Royale, c’est que les parties sont très rapides (dix minutes environ). La carte Blacksite est relativement petite par rapport à la concurrence et les points de spawn sont rapprochés, ce qui devrait multiplier les affrontements. Mais le rythme de l’ensemble laisse malheureusement souvent à désirer.

La surprise du chef

L’autre grosse nouveauté de cette mise à jour, c’est que CS : GO est devenu gratuit. Six ans après sa sortie, le jeu de Valve franchit le pas du free-to-play, et ça n’a d’ailleurs pas plu du tout à sa communauté qui se déchaîne contre ce changement.

Quoi qu’il en soit, on peut donc essayer ce mode de jeu Battle Royale sans rien payer, comme dans Fortnite.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous