Le roster officiel du jeu de combat Super Smash Bros. Ultimate sur Nintendo Switch.

Esport : Super Smash Bros. Ultimate peut-il détrôner Melee ?

Le nouvel épisode de la célèbre série de jeux de combat de Nintendo sort aujourd’hui sur Switch, et il est à la hauteur des espoirs. Assez pour contester la suprématie de son ancêtre GameCube, qui reste indémodable sur la scène eSport depuis plus de 15 ans ?

Ça y est, après des mois d’attente, l’un des jeux les plus attendus de l’année est disponible sur Switch. Super Smash Bros. Ultimate a battu le record de précommandes pour un jeu de la console Nintendo. Il est donc programmé pour cartonner à Noël et faire vendre des millions de Switch à ceux qui n’en ont pas encore (il paraît que ça existe).

Déjà encensé par la critique, le titre se démarque par son contenu gargantuesque (77 personnages jouables, 100 stages, 28h de musique), son gameplay parfaitement calibré et une durée de vie hallucinante. Bref, on parle déjà de lui comme du meilleur épisode de la série, et Nintendo n’a donc pas trop de soucis à se faire pour le succès commercial de son dernier bébé.

Mais la question que beaucoup de joueurs de Smash se posent, c’est de savoir si Ultimate sera l’élu. Celui qui prendra enfin la relève de Super Smash Bros. Melee, l’épisode sorti sur GameCube il y a maintenant 17 ans. Et qui reste encore aujourd’hui la référence d’énormément de joueurs compétitifs de Smash.

Les origines du culte

Pour comprendre cette domination, il faut remonter à l’époque préhistorique de l’esport. Jeu le plus vendu de la GameCube, Melee est le deuxième épisode de la série et l’un des meilleurs jeux de la console. Mais à sa sortie en 2001, l’esport balbutie encore et Nintendo l’ignore complètement.

Ce n’est pas le cas des meilleurs joueurs qui participent rapidement aux premiers tournois non-officiels, alors que Melee n’a jamais été pensé et développé par Nintendo comme un titre jouable à un niveau compétitif et professionnel.

Rapidement, Melee devient une référence esport des jeux de combat malgré l’absence de soutien voire l’hostilité de Nintendo. En 2013, la firme japonaise tente de faire interdire la diffusion des compétitions du jeu à l’EVO, un énorme tournoi dédié aux jeux de combat, alors que le titre avait gagné sa place grâce au vote massif des fans.

La même année, un documentaire devenu lui aussi culte, The Smash Brothers, revient en neuf épisodes sur l’histoire de la scène compétitive de Smash Bros. et en particulier de Melee. Il renforce encore le mythe autour du jeu, en plus de le faire découvrir à une nouvelle génération de viewers qui se passionne pour ses compétitions pixellisées sur Twitch.

« Melee reste le chouchou dans le cœur de nombreux fans, loin devant ses deux successeurs. »

Le décevant Brawl, sorti sur Wii en 2008, et le convaincant Smash 4, sorti sur 3DS et Wii U en 2014, n’y changeront rien. Melee reste le chouchou dans le cœur de nombreux fans, loin devant ses deux successeurs.

Malgré ses graphismes un peu datés et ses contraintes techniques d’un autre âge (les pros ne s’affrontent que sur des télés cathodiques d’époque, donc écran plat interdit), Melee est adulé pour son gameplay. Fluide et rapide voire frénétique et nerveux, sa profondeur est inégalable pour bien des joueurs hostiles au changement.

Techniquement, tous les joueurs de jeux Smash Bros. ne jurent d’ailleurs que par la manette GameCube, ce qui a obligé Nintendo à la ressortir et à vendre un adaptateur pour la rendre compatible avec tous les épisodes et les consoles sortis depuis.

Aujourd’hui, Ultimate s’attaque donc à un sommet avec tous les atouts de son côté. Le gameplay est excellent et la hype est là. De gros tournois sont déjà prévus, dont un à Paris du 28 au 30 décembre en présence des meilleurs joueurs français et de trois invités américains.

Nintendo semble aussi prêt à soutenir la scène esport du jeu, mais tous les regards se tournent vers les derniers pros réticents : vont-ils enfin accepter de lâcher Melee ? Il est clair qu’Ultimate va remplacer Smash 4, mais il semble probable qu’il devra lui aussi cohabiter quand même avec l’ancêtre GameCube.

Grâce à son statut de jeu culte, ce dernier aura toujours des irréductibles et des compétitions, tant qu’il y aura des joueurs pour le soutenir et de vieilles consoles en état de le faire fonctionner.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous