Ces bandes-annonces qui nous ont fait rêver

Ah, la bande-annonce… Moment tant attendu des joueurs pour découvrir ce que les éditeurs essaient de les vendre, et aussi le seul moyen pour ces derniers de présenter le produit avant d’avoir une quelconque séquence de gameplay plus ou moins viable à montrer.

La bande-annonce est une étape clé dans la promotion d’un jeu. Pour plaire, les studios redoublent d’effort, faisant, ces dernières années, appel à des boîtes de production à la crème de la technologie. Rien n’est trop beau pour marquer les esprits des joueurs pendant des années, et créer de la hype. Mais que ce soit des extraits in-game ou full-CGI, il n’y a pas de formule toute faite. Alors voici celles qui continuent à nous faire vibrer.

Halo 3

« Starry Night » est un bijou du genre. Bande-annonce de promotion pour le troisième volet de la trilogie originale Halo, elle s’est payé le luxe d’être diffusée lors de la finale du Superbowl. Halo 3 devait marquer la fin d’une guerre. Le combat du Masterchief était arrivé à son paroxysme. La vidéo commence par un dialogue entre deux enfants sur ce qui peut exister dans l’univers, et poursuit par notre héros entrant dans la bataille, avec des vaisseaux arrivant de l’espace. Une certaine continuité dans l’histoire, avec en prime l’inoubliable bande-originale de Halo. Ce n’est pas pour rien que cette campagne publicitaire est reconnue pour avoir fait du jeu vidéo un média mainstream.

The Witcher 3 : Wild Hunt

En bonne position pour être le meilleur jeu de tous les temps, il était impossible de faire cette liste sans parler de The Witcher 3. Il n’y a rien à redire quant à la qualité scénaristique de ce jeu inspiré de l’œuvre d’Andrzej Sapkowski. C’était difficile de choisir entre cette vidéo et celle où il remplit un contrat. Mais « Killing Monsters » résume à merveille la condition des sorceleurs et le personnage de Geralt de Riv. Sa race est considérée comme des parasites, ne servant qu’à être payés pour éliminer des monstres. Ici, il reçoit sa récompense et est sur le chemin du départ. Mais voyant qu’une femme se fait aggresser pour cause de sorcellerie, il descend de son cheval pour exécuter les hommes abusant d’elle, puisque sa conscience l’empêche de l’abandonner à son sort. L’âme du personnage est très bien retranscrite, et la vidéo conclut en impliquant que les monstres ne sont pas forcément ceux qu’on croit. Du grand art.

Star Wars : The Old Republic

Est-ce que des cinématiques des jeux Star Wars peuvent être meilleures que les films ? Certains répondront que oui. Et « La Trahison » est un argument de un poids. Cette vidéo met en scène l’attaque du Temple Jedi et de Coruscant par l’armée de l’Empire, avec tout un bataillon de Sith pour l’un des affrontements les plus épiques qu’on est vu dans la franchise. Le point culminant étant le face à face entre les deux leaders. La montée de la tension se fait en douceur, et toujours avec une bande-originale de qualité chère à Star Wars. Si le jeu n’est pas ce qu’attendaient les fans, les cinématiques, et celle-ci en particulier, sont des perles rares digne du blason familial.

The Last of Us 2

La séquence de gameplay dévoilée lors de l’E3 de cette année était magnifique. Mais c’est la bande-annonce sortie en 2016 qui restera toujours dans nos cœurs. Pas d’effets pyrotechniques à rendre Michael Bay jaloux, mais une Ellie jouant un air mélancolique avec une guitare, dans une chambre. La scène se déroule après ce qui semble avoir été un massacre, puis Ellie se donne pour mission de trouver et de tuer « tous ceux qui restent ». C’est l’émotion qui parle ici, puisqu’on voit une jeune fille qui a grandi et mûri depuis le premier épisode. Elle est devenue une femme forte et décidée.

Assassin’s Creed : Revelations

Assassin’s Creed est un peu comme un yoyo, avec des bons et de mauvais épisodes qui s’enchaînent, et des lancers approximatifs avec leurs spin-offs. Mais la trilogie Ezio a été l’une des époques les plus appréciées des joueurs. Et pour dévoiler le dernier volet des aventures de l’italien, Ubisoft a réalisé une bande-annonce qui marquera le début du jeu, en utilisant la musique la plus adaptée à la vie de combat de son protagoniste, à savoir « Iron » de Woodkid. Il en résulte une bataille entre Ezio et les templiers, qui résume l’ensemble de son chemin depuis le premier volet.

Metal Gear Solid V : The Phantom Pain

La licence Metal Gear est considérée comme l’une des plus importantes de l’histoire vidéoludique. Mais est aussi dans la liste des jeux ayant un scénario et une réalisation faisant plus penser à du cinéma qu’à un jeu vidéo. Le soin particulier que Konami apporte à ses cinématiques fait qu’il n’est donc pas étonnant de voir une bande-annonce de la franchise ici. Mais parmi toutes, celle qui tire son épingle du jeu est la vidéo qui a dévoilé aux joueurs ce que le cinquième épisode de la série des Metal Gear Solid avait dans le ventre lors de l’E3 2014. Pas de CGI ni de séquence de gameplay en soi, mais bien des images magnifiquement montées et extraites du jeu, le tout sur « Nuclear », la chanson de Mike Oldfield. On ne peut qu’être conquis.

Batman : Arkham Knight

On parle bien de la bande-annonce intitulée « Héritage ». Alors oui, la version originale avec la voix de Thomas Wayne est plus émouvante. Mais qu’importe la langue qu’on comprend, le texte est magnifique, et le séquençage des images suivant le testament de son défunt père est parfaitement choisi. On voit que Bruce a respecté les vœux de son père, tout en allant à l’encontre de ce qu’il souhaitait. Oui, ça a l’air de n’avoir aucun sens, mais le Batman est en fait la personnification des craintes et des espoirs du père de Bruce par rapport à son fils. La qualité de cette bande-annonce ne se trouve pas dans des effets dantesques, mais sa réalisation.

Dead Island

Que dire. Cette bande-annonce a pris tout le monde à contre-courant, en brisant les codes du genre. A une époque, pour être épique, ce type de vidéo promotionnelle devait inclure une vue sur un paysage, un mec stylé qui prend la pose, une séquence d’action, et un cliffhanger. C’était une recette de base pour les jeux d’action, et qui aurait pu fonctionner avec Dead Island lorsqu’on regarde le jeu final. Mais le studio a été plus inventif. Une séquence filmée lentement en marche arrière, et la même séquence en parallèle, mais cette fois à vitesse normale et dans le bon sens. Le tout avec une musique dramatique, pour une scène émotion où une famille essaie de survivre en vain à une attaque de zombie, et qui se termine comme elle a commencé, avec le cadavre de la petite fille. Une bande-annonce qui fait office de référence, et pas seulement dans le domaine du jeu vidéo.

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous