Ces bandes-originales qu'on peut écouter en boucle

Une bonne culture vidéoludique passe aussi par une culture musicale. Passons donc en revue les OST les plus marquantes.

Le jeu vidéo, ce n’est pas que s’acharner à appuyer sur des boutons pour battre un quelqconque boss. C’est aussi une symphonie pour les oreilles. Tout comme au cinéma, la musique a une place prépondérante dans les jeux. Elle participe à l’immersion, crée de l’émotion, et certains titres restent même dans l’histoire, notamment pour leur bande-originale mémorable.

Pour la diversité, on a préféré limiter chaque licence à une entrée - sans quoi il aurait suffi d’énumérer les épisodes d’une saga comme Final Fantasy.

Street Fighter 2

La jeune Yoko Shimomura avait fort à faire pour son premier travail après ses études. Le projet était simple sur le papier, mais très ambitieux pour l’époque. Le but de l’équipe était de créer une identité musicale pour chacun des huit personnages du jeu, qui respecterait leur unicité, tant au niveau physique que dans leur stage de combat respectif et leurs différentes origines ethniques. Le résultat est le diamant que nous connaissons aujourd’hui. Les fans de Street Fighter 2 sont encore capables de fredonner l’air de leur personnage favori de l’époque, et tous concluront par le bruitage du KO final.

Castlevania 3 : Dracula's Curse

La série des Castlevania s’est faite connaître avec un style musical rock et empruntant au baroque. « Vampire Killer » est d’ailleurs devenu une référence absolue du genre dans le domaine des jeux vidéo. L’ensemble de la saga n’a pas à démériter, et c’est avec Dracula’s Curse que Michiru Yamane atteint le summum de son art. L’ambiance gothique du jeu est retranscrite à merveille, avec un genre qui colle parfaitement à chaque changement de décor.

Silent Hill 3

De manière générale, les deuxième et troisième épisodes sont sans contexte les meilleurs de la franchise. Difficile de choisir entre les deux, mais Silent Hill 3 dépasse tout de même son aîné d’une note au niveau musical. Les deux compositions sont l’œuvre d’Akira Yamaoka, qui a réussi établir une signature sonore sur la durée. L’ambiance horrifique qu’il y installe mélange plusieurs genres, comme le rock ou encore le trip hop, et parvient à faire une utilisation sans faute note de la mandoline couplée à de la guitare et du piano.

Parappa the Rapper

C’était impossible de ne pas mettre un jeu musical dans cette liste. Parappa the Rapper est un jeu de rythme, où un chien tente de devenir un héros en prenant des cours de karaté avec un oignon pour impressionner une fleur. Personne n’a pris de weed ici, et le résultat de cet ovni est une identité musicale unique qui reste encore dans la tête plus de 20 ans après la sortie du premier opus. Impossible d’oublier notre première leçon de karaté et son fameux « It’s all in the mind ! ».

Halo 3

Ce qui est le plus marquant avec l’OST de la saga Halo, c’est son décalage avec le genre du FPS. La contrebalance entre chaos et sérénité. Chaque note nous empêche de parler, histoire d’apprécier ce fameux thème musical. Il n’a peut-être pas inventé le thème signature de la saga, mais le troisième épisode est celui qui en a fait ce qu’il est aujourd’hui. Honte à ceux qui n’ont pas le cœur serré en entendant le chant grégorien et la quintessence du travail de Marty O'Donnell et Michael Salvatori.

Legend of Zelda : Ocarina of Time

Si vous n’êtes jamais allés à un concert Zelda, il est encore temps de corriger le tir. Difficile de choisir entre tous les épisodes, tant les compositions sont époustouflantes à chaque volet. Mais Ocarina of Time se détache du lot. Tout d’abord puisque l’ocarina est au centre du gameplay. Ensuite, puisqu’il s’inspire de thèmes musicaux déjà utilisés dans la saga, tout en réussissant à les adapter à l’ambiance de ce nouvel Hyrule. Et enfin, Ocarina of Time a posé les bases de l’identité musicale du reste de la licence pour les années à venir. Quoi demander de plus ?

Secret of Mana

Les jeux de rôle japonais ont le don d’emporter les joueurs dès les premières notes. Ou du moins, ceux qui ont réussi à inscrire leur nom dans l’histoire comme succès intemporels. La musique y joue un rôle important, et ce n’est pas Secret of Mana qui dira le contraire. Sa place dans cette liste, il l’a doit à l’audace d’Hiroku Kikuta, dont ce fut la première œuvre. Chaque son est créé pour être une représentation auditive du décor. A l’ère de la Super Nintendo, le résultat n’avait rien à voir avec ce qui se faisait à l’époque. Mixer un chant de baleine avec un piano et d’autres instruments à corde, il fallait oser. Il en résulte une bande-originale qui fait voyager l’esprit à travers le temps.

Final Fantasy VI

S’il y a une série où la musique est centrale sans être un prétexte au gameplay, c’est bien la licence Final Fantasy. Le monde ne sera jamais d’accord sur l’épisode ayant la meilleure bande-originale. Nobuo Uematsu n’a pas composé pour la totalité des jeux, mais a signé la grande majorité, dont les meilleurs. Difficile de choisir, en particulier entre les épisodes 8, 9 et 10, surtout quand on sait que la musique de ce dernier est élément essentiel de l’histoire. Mais quitte à faire un choix, autant citer le 6e volet, la scène de l’opéra étant probablement le facteur décideur, entre autres. Impossible de passer à côté de ce chef-d’œuvre musical, et les multiples concerts philarmoniques rendant hommage à la saga nous rappelle bien à quel point leurs OSTs sont indispensables.

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous