La Chine crée un comité pour lutter contre la dépendance au jeu vidéo

Le pays veut « répondre activement aux préoccupations sociales, renforcer la connotation idéologique et culturelle des jeux en ligne, et guider les sociétés de jeux en ligne ». En d’autres termes : tout contrôler.

En chine, on agit en premier. Et on explique ensuite. Le pays a annoncé vendredi 7 décembre avoir créé un comité d’évaluation des jeux vidéos. Ce groupe d’experts, composé d’universitaires spécialistes des jeux en ligne, de chercheurs de services de l'État et d’institutions, doit protéger le public contre l'impact négatif des jeux vidéo en ligne et proposer aux joueurs des produits « sains et bénéfiques » pour leur santé. 

20/20. Ce comité répond à plusieurs problèmes soulevés par le gouvernement chinois, comme celui de la dépendance, de la myopie infantile et des contenus jugés inappropriés (drogues, sexes, violences, etc.). En place depuis quelques semaines, le groupe est déjà au travail. Résultat, sur 20 jeux examinés, 9 auraient été rejetés et les 11 restants devront apparemment être modifiés pour intégrer le marché, selon le site Clubic. Le test ne doit pas être facile à passer. 

Les choses se gâtent. Ces problématiques liées aux jeux vidéos ne sont inhérentes à la Chine. En France, des parents envoient leurs enfants accros à Fortnite en cure de desintox. Mais le marché chinois représente à lui seul un quart de tous les revenus mondiaux du jeu vidéo. Les éditeurs doivent désormais passer par deux organes de surveillance et devront adapter les contenus en fonction des barèmes du pays, plus restrictifs. Les joueurs chinois pourront toujours se rabattre sur Mario Kart... 

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous