NES et SNES Mini : Nintendo enterrera ses consoles rétro après Noël

Passé Noël, la firme met fin à la production de ses NES et Super NES Mini. Mais la firme japonaise va-t-elle pour autant lâcher le business du rétrogaming ?

Un peu plus de deux ans après avoir zombifié ses consoles cultes, c’est un peu comme si Nintendo ressortait la pelle pour "re-tuer" sa NES Mini et sa Super NES Mini. La firme compte en effet renvoyer les deux machines six pieds sous terre après les fêtes de fin d’année, comme l’a expliqué Reggie Fils-Aime, le boss de la branche US, dans une interview du Hollywood Reporter.

Concrètement, le président de Nintendo of America annonce que les stocks ne seront bientôt plus ravitaillés en consoles Mini : « Ces produits vont rester disponibles pendant la période de Noël, mais une fois que les stocks seront épuisés, ce sera fini. »

Des ventes monstrueuses pour de simples émulateurs rétro

Lancée en boutiques à 60 euros en novembre 2016, la NES Mini – la première génération du programme Classic Mini – a connu dès sa sortie un succès monstrueux. Longtemps touchée par de grosses ruptures de stock en magasins, avec des exemplaires vendus à prix d’or sur Internet, la production avait au final été largement reboostée en juin dernier – Nintendo semblant ainsi relâcher la logique de rareté de la console, exploitée en jouant volontiers sur la frustration des vieux fans.

Au final, la machine se sera donc écoulée à plus de 3 millions et demi d’unités, alors que la Super NES Mini (lancée sur le marché à la fin de l’année dernière) aura, elle, largement explosé les 5 millions de ventes. Pas mal du tout pour de simples émulateurs repackagés.

Nintendo se concentre sur la Switch

Alors que Nintendo annonçait par ailleurs en novembre que la société ne comptait a priori pas plancher sur une hypothétique N64 Mini, la firme lâche-t-elle pour autant 100 % l’affaire sur le marché de la nostalgie ? Eh bien pas vraiment : toute sa stratégie semble désormais viser la Switch, qui permet déjà sous abonnement de jouer à des titres NES comme Super Mario Bros ou The Legend of Zelda.

Un catalogue rétro qui pourrait à l’avenir s’étendre aux jeux Super NES, N64 voire même – qui sait – aux titres GameCube et Wii. De leur côté, les consoles Mini risquent de devenir assez vite collector, avec des prix gonflés en conséquence. Les spéculateurs, eux, n’ont donc pas fini de surfer sur la vague des oldies.

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous