Pour concurrencer Steam, Epic et Discord vont mieux rémunérer les développeurs

Le monopole de la plateforme de Valve sur le jeu PC dématérialisé est-il menacé ?

Depuis 15 ans, Steam règne sans partage sur la vente de jeux PC. La boutique virtuelle de Valve écrase la concurrence avec ses promotions très agressives et ses chiffres énormes qui obligent tous les développeurs à y faire appel pour distribuer leurs jeux.

Mais ce règne touche peut-être à sa fin. Récemment, le studio Epic Games a lancé son propre magasin de jeux en ligne, avec deux arguments de poids. Le premier, c’est la présence de son incontournable poule aux œufs d'or Fortnite, absente de Steam. Cette situation rappelle d’ailleurs celle de la plateforme de Valve à son lancement en 2003, puisqu'elle était la seule à permettre de lancer la version 1.6 de Counter-Strike, le jeu multijoueur star de l'époque.

Un business enfin concurrentiel ?

Le deuxième argument choc, c’est la rémunération des développeurs. Steam se met dans la poche 30% du prix de vente d’un jeu, ce qui est considérable. Depuis peu, si un jeu réalise entre 10 et 50 millions de dollars de recettes, la part de Steam descend à 25%. Et s’il dépasse les 50 millions, elle tombe à 20%. Steam est donc connu pour favoriser financièrement les blockbusters au détriment des jeux plus modestes, sans parler de la mise en avant sur sa plateforme.

Un angle d'attaque tout trouvé pour la boutique Epic Games, qui est entré dans l'arène en annonçant qu’elle ne prélèverait que 12% afin de s’attirer les faveurs des développeurs, notamment indépendants. Et cette annonce a manifestement incité le Discord Store à faire monter les enchères, puisque l’application ne prendra plus que 10% au lieu de 30% précédemment.

Dans un post sur le blog de Discord, on peut ainsi lire qu’il "ne coûte pas 30% de distribuer des jeux en 2018" et que "quelle que soit la taille, du AAA aux équipes d’une seule personne, les développeurs pourront se publier eux-mêmes et 90% des recettes leurs reviendront."

Un système égalitaire et une attaque en règle contre Steam, qui risque d’inciter de nombreux développeurs indépendants à passer exclusivement chez Discord ou Epic. Mais pour l’heure, la plateforme de Valve peut dormir tranquille. Elle est tellement incontournable que peu de joueurs et de développeurs semblent prêts à s’en passer.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous