Pourquoi Artifact a déjà perdu 80% de ses joueurs ?

Peu de titres se remettent d’une sortie ratée, et le jeu de cartes de Valve en fait la douloureuse expérience.

C’est le genre d’annonce qui peut tuer un jeu. Selon Steam Charts, Artifact aurait perdu 80% de ses joueurs entre sa sortie le 28 novembre et le 13 décembre. Le jeu serait ainsi passé de 60 700 joueurs connectés sur Steam à sa sortie à 11 600 deux semaines après seulement.

Il faut dire qu’Artifact est loin de faire l’unanimité chez les joueurs. Alors qu’il ambitionnait de devenir la nouvelle référence du genre et de détrôner le Hearthstone tout-puissant de Blizzard, le TCG (trading card game) de Valve paye aujourd’hui les défauts remarqués à sa sortie. Voici ce qui cloche.

Un modèle économique bancal

"Pay-to-win". C’est le qualificatif qui colle aux basques d’Artifact depuis sa sortie, et il va avoir du mal à s’en défaire. Contrairement à Hearthstone, le jeu n’est pas gratuit et coûte déjà 18€ sur Steam. De même, il n’est pas possible de compléter des quêtes pour gagner des cartes gratuitement.

Il faut forcément passer à la caisse pour acheter des cartes à l’unité ou des paquets. Et l’addition monte vite si l’on veut avoir au moins un deck potable (40 cartes).

Un gameplay difficile d’accès…

Elitiste. Voilà l’autre reproche que l’on fait à Artifact. En dehors de l’aspect économique, Hearthstone est un jeu accessible. Artifact évite soigneusement de l’être, mais probablement un peu trop.

Avec ses trois lanes à gérer simultanément qui rappellent évidemment Dota 2 (le MOBA de Valve), sa draft, ses longues parties et sa profondeur tactique, Artifact ne s’adresse clairement pas aux débutants en jeux de cartes. La courbe de progression est certes très gratifiante, mais elle demande trop d’investissement pour la plupart des joueurs.

Mais qui laisse beaucoup de place au hasard

La RNG (Random Number Generator) est un incontournable des jeux de carte. La place laissée à la chance dans Hearthstone est devenue un mème depuis longtemps, au point de donner naissance à l’appellation RNGstone.

Ça n’empêche pas le jeu de Blizzard de régner sur le marché grâce à l’accessibilité déjà évoquée. Mais Artifact se veut très compétitif, et l’importance du hasard dans le jeu va à l’encontre de ce principe.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous