Tetris : le jeu de briques permettrait d’atteindre la « pleine conscience »

En pleine polémique sur la reconnaissance de l’addiction aux jeux vidéo comme une maladie, une étude vient de révéler que des activités vidéoludiques nécessitant un effort évolutif, telles que Tetris, favorisent l’état de concentration ultime.

Selon des chercheurs de l’Université de Californie, jouer à Tetris permettrait d’atteindre le « flow ». Non, il ne s’agit pas d’être capable de rapper comme Bigflo & Oli, mais plutôt d’entrer dans le même état qu’après avoir pris du LSD. Pas d’inquiétude à avoir, puisqu’il s’agit d’atteindre une concentration optimale, sans pensées parasites, pour ne ressentir qu’un profond bien-être. Ce qu’on appelle aussi en français la « pleine conscience ».

En langage fanboy, on pourrait dire qu’on passe en mode Ultra Instinct, comme le ferait notre ami Goku de Dragon Ball. D’après la docteure Kate Sweeny, cet état ne peut être atteint que dans des conditions extrêmes, où « les activités (…) challengent les individus, mais pas trop non plus ». Ce qui se traduit par « un équilibre délicat ». L’activité ne doit pas être trop facile pour que l’effort se ressente, mais pas trop difficile non plus, pour éviter que des émotions négatives comme la colère ne perturbent le cerveau.

Des jeux pour nourrir l’esprit

Les jeux vidéo comme Tetris répondent à ces conditions. C’est-à-dire des jeux évolutifs, où la difficulté augmente petit à petit. Le cerveau prend donc le temps de s’adapter à la montée de niveau, et aux exigences qui s’en suivent. Concentration, vitesse de réaction,… Nous pouvons assister à des situations qui s’en rapprochent en suivant des événements comme le championnat du monde de Tetris qui a vu la victoire du jeune Joseph Saelee.

Autre point, comme le dit Sweeny, « le flow provoque un bien-être dans une période d’attente ». En d’autres termes, le bien-être vient du « flow », et non l’inverse. Cette découverte est intéressante pour les entreprises cherchant à améliorer la productivité de leurs employés, mais aussi pour les traitements de trouble de la concentration. L’étude a d’ailleurs été effectuée sur 290 étudiants, et les résultats indiquent une solution qui est aussi applicable au domaine de l’enseignement.

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous