Un rappeur accuse Fortnite de lui avoir volé sa danse

Le battle royale d’Epic Games est le jeu vidéo le plus connu au monde mais pas forcément toujours pour de bonnes raisons . Fortnite fait parfois des mécontents. C'est le cas du rappeur 2 Milly qui accuse l’éditeur de tirer profit d'un pas de danse sans lui en donner crédits.

Fortnite est un battle royale qui a su se populariser à une vitesse extraordinaire, et a réussi à dépasser les frontières classiques du jeu vidéo. L’une des raisons de son succès est sans doute les fameuses danses, appelées emotes, qui permettent de se moquer de ses adversaires. Epic Games crée rarement ses propres chorégraphies et nombreuses sont celles qui s’inspirent de danses réelles. Et quand on connait le montant des profits autour du jeu, cela peut attirer les convoitises de plus d'un. Le chanteur 2 Milly fait partie de ses mécontents, et souhaite aujourd’hui les poursuivre en justice.

Il faut savoir que les emotes font partie du contenu payant de Fortnite. Donc quand un joueur achète une emote et l’utilise, c’est Epic Games qui s’enrichit, mais aucune information n’est donnée à propos de l’auteur original de la danse. C'est le cas avec la chorégraphie du titre Milly Rock de 2 Milly. Selon un autre artiste, Chance the Rapper, l’éditeur devrait au moins « mettre la véritable chanson en fond musical derrière les danses ». Cela permettrait au moins aux artistes de toucher quelques droits.

A peine exagéré

Cette accusation ouvre une question plus intéressante. Dans quelle mesure un jeu à le droit de parodier une personnalité et réciproquement ? Petite explication. Lorsque le joueur de foot Antoine Griezmann a utilisé la danse du loser de Fortnite à répétition, la France des non-initiés au jeu d’Epic Games a fini par la lui attribuer, en l’appelant « le L de Griezmann ». Il n’en est pourtant pas l’auteur. Peut on l'assimiler à une violation de la propriété intellectuelle ?

Depuis des années, les jeux vidéo regorgent de références à diverses œuvres. Les clins d'oeil au cinéma, à la musique et même d'autres jeux video sont monnaie courante. Question danse, le jeu League of Legends regorge de références, dont l’indémodable Gangnam Style. Pour le moment, Riot games n'a reçu aucune plainte concernant cette pratique mais la situation pourrait se compliquer si ce type de contenu est effectivement obtenu moyennant finance. Le véritable auteur pourrait demander sa part du gateau pour l'utilisation de son image et de son art. Pour le moment, il n’existe auncun précédent concernant les chorégraphies et il est donc difficile de tracer une ligne légale. A voir si l’intervention de 2 Milly sera le déclencheur d’un changement. 

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous